Enseigner la numération décimale

Une ressource pour les enseignants de CE2, CM1, CM2 et 6ème

  • Augmenter la taille
  • Taille par dĂ©faut
  • Diminuer la taille
Accueil 2. COMMANDER Etape 3. Commander une collection

Etape 3 : Situation d'introduction

Imprimer

Le jeu des commandes

CommentairesIl s’agit de la situation inverse de la situation précédente de dénombrement car il s’agit de partir du nombre total de la collection (écrit en chiffres) pour produire une collection en tenant compte de diverses contraintes. Cela va permettre d’engager tout un travail (qui se prolongera dans les exercices et problèmes) sur la prise d’informations directe à partir de l’écriture chiffrée. Par exemple l’écriture 2165 nous dit que le nombre est composée de 2M 1C 3D 5U mais aussi 21C 3D 5U, ou encore 2M 13D 5U, etc. Il sera également possible (cf exercices et problèmes) de résoudre des problèmes, par lecture directe sur l’écriture chiffrée, comme par exemple : « Le directeur de l’école a besoin de 1350 billets de tombola. Les billets sont vendus par carnets de 100. Combien faut-il en commander ? »

Enjeux pour le maître

Produire des collections à partir de l’écriture chiffrée. Découvrir que l’on peut obtenir des informations sur la collection directement à partir de l’écriture chiffrée.

Formuler une méthode (2ème étape) pour cette prise d’information dans un cas particulier (recherche d’une décomposition en centaines, dizaines, unités d’un nombre à 4 chiffres).

Problème pour les élèves

Passer une commande de bûchettes.

Durée approximative

1ère étape : une séance d'environ 45 minutes à 1h.

2èmeétape : une séance d'environ 45 minutes.

Matériel

Matériel des bûchettes. Feuilles A3 pour les affiches éventuelles et  marqueurs (2ème étape).


Déroulement /   Eléments de synthèse


DĂ©roulement

.doc

1ère étape : réaliser des commandes

Phase 1 : Appropriation

Le maître est un marchand de bûchettes : il en a à l’unité, par dizaine (paquets de dix), par centaine (paquets de cent) et par millier (paquets de mille).

« Vous avez des commandes de bûchettes à faire. Il vous faut exactement le bon nombre de bûchettes. Combien pouvez-vous commander de bûchettes à l’unité, par dizaines, par centaines et par milliers ? »

Exemples de commandes : 2165 bûchettes, 4708 bûchettes.

Phase 2 : Le problème

Différentes contraintes sont proposées :

1. Le marchand n’a plus de bûchettes par milliers (rupture de stock). Que faut-il commander pour avoir le nombre de bûchettes que l’on veut ?

Exemples de commandes : 1385 bûchettes, 2165 bûchettes.

Remarque : il est possible que certains élèves commandent 1385 bûchettes à l’unité. L’enseignant peut alors faire remarquer que cette commande est correcte mais serait coûteuse à réaliser et suggérer que l’on veut que notre commande n’utilise pas trop d’objets pour être facilement réalisée.

Vérification des réponses des élèves : par utilisation des unités de numération, par exemple 3C + 8D + 5U = 385 ou 13C + 8D + 5U = 1M + 3C + 8D + 5U = 1385. Mais pour les élèves en difficulté on pourra réaliser leur commande avec le matériel et dénombrer les bûchettes.

2. Le marchand n’a plus de bûchettes par centaines (mais il a des milliers). Que faut-il commander pour avoir le nombre de bûchettes que l’on veut ?

Exemples de commandes : 2165 bûchettes, 5407 bûchettes.

3. Le marchand n’a plus de bûchettes ni par milliers ni par dizaines. Que faut-il commander pour avoir le nombre de bûchettes que l’on veut ?

Exemples de commandes : 4027 bûchettes, 2165 bûchettes.

Variable principale : le stock du marchand. Par exemple le fait de ne plus avoir de bûchettes par milliers va amener les élèves à chercher comment faire des milliers en utilisant des centaines, donc faire des conversions de milliers en centaines. S’il n’y a plus de centaines, on est amené à faire des conversions de centaines en dizaines, etc. La taille des nombres est également une variable importante car plus elle augmente, plus la procédure de passage par le dessin ou les écritures additives deviennent coûteuses.

Procédures possibles. Pour le premier cas (pas de millier). Pour une commande de 1385 bûchettes par exemple, les élèves peuvent commander 13 centaines 8 dizaines et 5 bûchettes seules. Voici des exemples de procédures possibles pour arriver à ce résultat :

Par le dessin : dessin de sachets de 100 bûchettes et comptage de cent en cent jusqu’à « mille trois cents ». Comptage du nombre de sachets de 100 obtenus : il y en a 13.

Ecritures additives : 100 + 100 + 100 + 100 + ...  jusqu’à 1300 et comptage du nombre de 100 obtenus. Il y a 13 sachets de 100.

Utilisation d’une conversion : conversion de  1 millier en 10 centaines et ajout des 3 centaines restantes. 13 centaines.

Lecture directe à partir de l’écriture chiffrée : dans 1385 il y a 13 centaines.

Une fois que les élèves ont trouvé le nombre de sachets ils peuvent trouver le nombre de paquets de dix et de bûchettes à l’unité par lecture au rang des dizaines et des unités : 8 paquets de 10 et 5 bûchettes à l’unité.

Phase de synthèse (première partie des éléments de synthèse)

Faire le bilan sur les différentes façons de commander 2165 bûchettes. Expliquer que les quatre commandes différentes correspondent à différentes « décompositions » du nombre 2165. Ces décompositions seront mises en évidence, sans indiquer pour le moment de méthode (ce sera l’enjeu des phases suivantes).

2ème étape : formuler une méthode

Phase 3. Formuler une méthode générale

On considère à nouveau le cas où le marchand n’a plus de bûchettes par milliers.

Consigne : « Vous allez écrire une méthode pour trouver ce qu’il faut commander au marchand (qui n’a pas de bûchettes par millier). Votre méthode doit marcher pour n’importe quel nombre ».

Les élèves écrivent une affiche par groupes.

Difficultés possibles : les élèves peuvent rencontrer des difficultés pour écrire une méthode : certains se contentent de donner un exemple. L’enseignant peut alors leur demander d’expliquer à l’oral comment ils ont trouvé ce nombre de centaines, puis leur dire d’écrire cette méthode.

Exemples de formulations incomplètes pour trouver le nombre de centaines :

1. « Il faut couper le nombre en deux. »

2. « Il faut regarder les deux premiers chiffres du nombre et les deux premiers chiffres est égal au nombre de centaines ».

3. « Il faut regarder les deux premiers nombres et les transformer en paquets de 100 »

Limites des formulations « deux premiers chiffres »  ou « couper le nombre en deux » : elles ne sont pas générales. Elles ne marchent plus si on a un nombre à 3 chiffres par exemple (ou plus tard à 5 chiffres, etc.).

Complément sur les formulations prévisibles et la façon de les faire évoluer.

Phase 4. Justification et vérification des méthodes

L’enseignant sélectionne quelques affiches (3 ou 4) qu’il présente aux élèves (au tableau ou sur une feuille …).

En collectif, les élèves doivent chercher si les méthodes fonctionnent pour n’importe quel nombre.

Consigne : « Pour chacune des méthodes vous devez chercher si elles fonctionnent bien pour n’importe quel nombre ».

On peut attendre que les élèves proposent des nombres pour vérifier. S’ils ne le font pas d’eux-mêmes, l’enseignant leur propose de le faire.

Il les encourage à chercher des nombres pour lesquels les méthodes incorrectes ne fonctionnent pas. Par exemple pour amener les élèves à préciser les formulations du type « les deux premiers chiffres » ou « couper le nombre en deux », l’enseignant proposera (si les élèves ne le font pas) de tester avec des nombres de 2 ou 3 chiffres.

Il amènera également les élèves à expliquer pourquoi il faut regarder le rang des milliers aussi et pas seulement le rang des centaines pour trouver le nombre de centaines.

Phase 5. Synthèse (deuxième partie des éléments de synthèse)

« A partir de vos méthodes, nous allons maintenant écrire une méthode pour la classe, qui doit nous permettre de décomposer un nombre plus grand que mille sans utiliser de milliers ».

Prolongement possible

On peut poursuivre en travaillant avec d’autres décompositions : « et si le marchand n’a plus de centaines de bûchettes ? », quelle sera la méthode ? etc.


Eléments de synthèse

.doc

1. Différentes façons de commander une collection à partir d’un nombre.

2. Comment trouver ces différentes écritures ?

La méthode est rédigée sous la dictée les élèves (mais avec l’aide de l’enseignant) suite à la situation de formulation.

Voici un exemple de formulation possible :

-  Pour trouver le nombre de centaines dans un nombre plus grand que mille, on regarde le rang des milliers et le rang des centaines. Il ne faut pas oublier qu’il y a dix centaines dans chaque millier.

-  Pour les dizaines on regarde le rang des dizaines.

-  Pour les unités on regarde le rang des unités.

Un exemple :

Décomposer 2165 en centaines, dizaines et unités.

Remarque : pour la formulation de la méthode, à l’expression « chiffre des … » nous préférons utiliser le terme de « rang des … » (ou bien « le chiffre au rang des … ») qui font davantage référence à la position dans l’écriture chiffrée.